La carrirèe de Jean-Jacques GOLDMAN

Publié le par O.menor

Carraière Goldman - Début

Je ne désire pas détailler la vie personnelle de JJG, qui lui appartient et qu’il est légitime de ne pas exposer comme il le fait très bien. Je réaliserai plusieurs articles afin de ne pas faire un gros pavé. Si je commets des erreurs une imprecission, merci de laisser vos commentaires afin que je complète ou corrige l'article, et que l'on puisse débattre.

 

Partie 1 : Goldman de The Red Mountain Gospellers à “The Phalanster”

Goldman a commencé la musique à l’age de 6 ans par le clavier. Il fait la rencontre d’un ami qui joue du blues à la guitare et qui été dans un groupe de Gospel qui se produisais dans une église (St Joseph de Montrouge) avec un orgue électrique. C’est le prête de l’église qui a proposé  d’enregistrer un petit disque sous le nom du groupe Red Mountain Gospellers.

A ce stade, jean-jacques n’a que 14 ans. Ce groupe lui donne l’opportunité de faire ses premiers pas en studio car il va réaliser un 45 tours sur lequel il joue de l’harmonica, de l’orgue et de la guitare. The Red Mountain Gospellers est composé de Guitariste-chanteur, harmoniciste, bassiste, batteur et Choristes. L’album enregistré est intitulé Negro Spirituals avec trois titres : Nobody Knows, Colours, et Go down moses.

            Après cette expérience, Goldman découvre sa révélation musicale en écoutant le tube d’Aretha Franklin « Think ». Jean-jacques en 1968 abandonne la musique classique pour apprendre la guitare.

            De 1968 à 1970, the Phalanster est une formation semi professionnelle qui tourne dans Paris, dans laquelle figure Jean Bender à la batterie, Paul Ferrette à la basse et Christian et Alex Gibson. C’est dans se groupe que jean-jaques impose sa volonté, ses qualités et son sens de l’organisation.

            Le groupe est vainqueur du tremplin du Golf Drouot en 1970.

 

Publié dans Goldman

Commenter cet article